Menu


LA GUITARE ELECTRIQUE

un triomphe séxagénaire

 

Micros, pédales d'effets, ampli : tout ce qui manque à une guitare classique pour obtenir cette autre chose qu'elle n'a pas non plus, et qui est la puissance sonore dont on fait du rock, de la pop, du metal. Les micros captent et transforment les vibrations des cordes en signaux électriques. Les pédales d'effets et autres accessoires modifient ces signaux. L'ampli les booste et les convertit en un son puissant, parfois saturé.

Le premier prototype de guitare électrique (1924) est dû à un ingénieur de chez Gibson. Les premiers exemplaires commercialisés sortent en 1930 de chez Rickenbacker. Avec parfois des formes cocasses – mais qui paillettent déjà comme des néons sur Broadway!

Dès 1950, Fender entre à son tour dans la légende avec la Telecaster, suivie de la mythique Stratocaster, la plus répandue et la plus copiée depuis. Celle qu'utilisait de préférence Jimi Hendrix, – mais avec les cordes inversées parce qu'il était gaucher.

Stars en vrac: Pour le jazz, Wes Montgomery, Jim Hall , Django Reinhardt, Biréli Lagrène et Pat Metheny. Pour le rock, Chuck Berry, puis Pete Townshend (des Who), Keith Richard (des Rolling Stones), Eric Clapton, Richie Blackmore (de Deep Purple), qui tous inventent le genre dans les sixties.