Menu


LA FORMATION MUSICALE

le solfège passionnément

 

Discipline profondément ennuyeuse, virgule, le solfège, virgule… Avons-nous bien ouï, venant du fond de la classe, le soupir désespéré de quelque vivant fossile du quaternaire?

Cet enseignement-là, qui inspirait à ses victimes d’irrépressibles bâillements, a heureusement disparu – bien qu’il ait longtemps survécu aux mammouths. Le voici remplacé par un état d’esprit, où se rejoignent plusieurs aspects de la formation dite théorique, mais connectée à l’action et nourrie par la musique, son essence-même.

Le langage musical (notation, déchiffrage, reconnaissance des sons) fait partie intégrante de cette «formation musicale» très ouverte.

Il s’agit d’un cours où l’élève s’immerge dans un large champ de connaissances complémentaires. Des exemples? En trombe: mélodie, rythme, harmonie, écoute, analyse, forme, connaissance des styles et des contextes historiques, improvisation. En résumé: un enseignement stimulant, dont chaque élève se servira pour enrichir sa propre pratique de l’instrument.

Le cours de formation musicale, indispensable dans le cursus examens, est vivement recommandé à tous les élèves, puisqu’il représente un complément essentiel à la formation instrumentale. Le but étant qu’ils deviennent éventuellement des champions de la notation, mais surtout, avec gourmandise, des musiciennes et musiciens polyvalents, curieux, critiques et créatifs.